EM : les Micro-organismes Efficaces

Aujourd'hui, les méthodes de production agricoles sont basées sur l'utilisation des énergies fossiles, des pesticides et des engrais chimiques.

Résultat :

  • Les terres agricoles et les nappes phréatiques sont polluées
  • La qualité nutritionnelle des aliments décline
  • la biodiversité diminue
  • le changement climatique (dont nous sommes responsables) menace la survie de l'espèce humaine

Le modèle actuel marque ses limites : malgré une agriculture intensive, 1 milliard d'êtres humains souffrent de la faim à cause de la mauvaise répartition de la production, tandis que parallèlement 1 milliard sont en surpoids ou obèses à cause de la mauvaise qualité de leur alimentation et leur mode de vie sédentaire.

Une autre façon de produire est possible, plus respectueuse de la nature, donnant des aliments sains, basée sur l'utilisation des Micro-organismes Efficaces (EM), naturellement présents dans la nature.

La nature est le plus formidable laboratoire de Recherche et Développement (R&D) qui depuis 4,5 milliards d'années a testé et développé les meilleures stratégies de vie sur notre planète.

À la base de la vie on trouve les micro-organismes.

PhytoplanctonDans les mers et les océans on a le phytoplancton, composé de cyanobactéries et micro-algues, qui est véritablement le poumon de la planète.

Le phytoplancton produit plus de la moitié de l'oxygène terrestre et consomme la moitié du dioxyde de carbone.

Il est indispensable à la vie marine car il se trouve également à la base de la chaîne alimentaire océanique.

Humus au microscopeSur terre, l’humus est la couche supérieure du sol créée par la décomposition de la matière organique sous l'action combinée des animaux, des bactéries et des champignons du sol.

L’humus délivre aux racines des plantes de l'azote, du phosphore et tous les éléments nutritifs indispensables à la croissance des végétaux, qui sont l'autre poumon de la planète.

Des études scientifiques ont démontré que le corps humain contient plus de bactéries que de cellules et ces bactéries sont principalement concentrées dans l'intestin, notre deuxième cerveau puisqu'il est désormais établi que le tube digestif contient autant de neurones que la moelle épinière. Tout les êtres vivants vivent en symbiose avec des bactéries.

En résumé : pas de vie sans bactéries !

Il existe cependant de nombreuses bactéries pathogènes, à l'origine de graves maladies infectieuses, mais la majorité sont bénéfiques pour l'organisme. D'ailleurs l'être humain les utilisent dans les processus de traitement des eaux usées, dans l’agroalimentaire lors de la fabrication de la choucroute, de la bière, des yaourts ou du fromage, ...

Utiliser les EM, sélection de micro-organismes bénéfiques, est une simple question de bon sens. La technologie EM s'appuie sur deux piliers : la fermentation et le principe de dominance. Là où les micro-organismes bénéfiques prédominent, ils exercent leur influence positive et suppriment les maladies, aussi bien dans le sol, que dans l’air ou l’eau. Cela profite aux plantes et finalement à la bonne santé de l’homme et de l’animal. L'emploi des EM dans le ménage, l’environnement, l’agriculture peut donc stimuler l’accroissement des micro-organismes bénéfiques.