Le compostage des biodéchets

Les activités humaines ont toujours généré des déchets.

Avant l'ère industrielle, et surtout avant l'avènement du plastique, presque tous les déchets étaient recyclés par la nature.

La migration des populations vers les villes a généré une demande d'aliments peu chers et facilement stockables, soutenue par le développement de l'industrie alimentaire combinée aux avancées techniques et scientifiques.

Au début des années 1970, la mise en place du ramassage généralisé des ordures fait disparaitre le métier de chiffonnier. Si à la campagne on recycle généralement les biodéchets pour nourrir les poules ou les cochons et produire du compost, en ville tous les déchets sont jetés dans la poubelle et le citadin préfère ignorer leur devenir.

Parallèlement les maraichers, établis traditionnellement en périphérie des villes dont ils récupéraient les biodéchets comme engrais pour produire les fruits et légumes qu'ils vendaient aux citadins, utilisent dorénavant des pesticides et engrais chimiques issus du recyclage des produits toxiques de la dernière guerre et censés améliorer la productivité agricole.

Le cercle vertueux du compost est rompu.

Le cercle vertueux du compost

  • La terre saturée de pesticides et engrais chimiques s'épuise
  • La pollution de l'air, des sols et de l'eau augmente
  • La qualité nutritionnelle des aliments diminue
  • Le volume des ordures s'accroît

Les pouvoirs publics ont décidé de rétablir ce cercle vertueux, diminuant ainsi de 30% le volume de nos poubelles et reconnectant le citadin à la nature.

La loi 2015-992 de transition énergétique pour la croissance verte , article L541-1 (voir texte) prévoit :

"...le développement du tri à la source des déchets organiques, jusqu'à sa généralisation pour tous les producteurs de déchets avant 2025, pour que chaque citoyen ait à sa disposition une solution lui permettant de ne pas jeter ses biodéchets dans les ordures ménagères résiduelles, afin que ceux-ci ne soient plus éliminés, mais valorisés."

Dans cette optique les municipalités étudient actuellement les solutions de tri qui pourront être mise en place :

Nous vous proposons une alternative tout à fait adaptée au milieu urbain : le compostage Bokashi