Le compostage BOKASHI

Seau Bokashi

Quand on habite en appartement et que l'on est rebuté par l'idée d'abriter des vers dans sa cuisine, il existe une alternative au lombricompostage  : Le compostage Bokashi.

Le système utilise un seau de 40 cm de haut, muni d'une grille dans le fond, avec un robinet pour l'évacuation du jus de compost.

Cette technique s'appuie sur la fermentation induite par les microorganismes présents dans le "Bokashi starter" : du son de blé enrichi par une combinaison de 80 microorganismes efficaces, mélange de bactéries bénéfiques, levures, micro-champignons. Il s'agit du même procédé mis en œuvre dans la fabrication de la choucroute, du pain, du yaourt ou encore de la bière. Un procédé totalement naturel qui a en outre l'avantage de régénérer les produits ainsi fermentés. Pas de montée en température qui détruit la matière vivante, pas de mauvaises odeur et une action rapide (6 à 8 semaines).

Vous pouvez y déposer presque tous vos restes alimentaires : fruits et légumes (y compris agrumes), poisson, viande, produits laitiers, œufs, petits os, pain, marc de café, sachets de thé, fleurs fanées. Ne pas y déposer : huiles, sauces, ou soupe. La seule contrainte est de couper ses déchets en petits morceaux, plus les déchets sont petits, plus la fermentation est rapide. Après chaque couche de déchets, vous saupoudrez avec le "Bokashi starter", vous tassez avec la petite pelle fournie à cet effet et vous refermez le couvercle hermétiquement.

Régulièrement il faut vérifier la production de jus de compost en ouvrant le robinet au dessus du petit gobelet fourni. Ce jus est un excellent engrais que vous pouvez diluer (1/100) dans l'eau d'arrosage de vos plantes. Si vous n'avez pas de plantes, versez ce jus dans votre évier, il nettoiera vos canalisations.

Quand le seau est plein, le compost Bokashi est trop acide pour être utilisé directement en compost sur vos plantes, il faut le mélanger à de la terre (dans une jardinière ou un grand sac ou dans un jardin) et attendre 3 à 4 semaines avant de le répandre sur vos plantes ou d'y planter de la végétation. Il ne faut pas être dérouté par l'aspect du compost qui n'est pas décomposé comme dans un composteur de jardin ou un lombricomposteur, ses qualités de compost sont néanmoins bien là et c'est un excellent amendement pour les sols.

Si vous n'avez pas l'usage de votre compost, pensez aux amis qui ont un jardin, au jardin partagé de votre quartier.

Plus nous serons nombreux à composter nos biodéchets, plus grande sera notre influence pour inciter rapidement les municipalités à mettre en place une filière spécifique de récupération et redistribution des biodéchets. Le but étant de rendre à la terre les produits qu'elle nous donne en proposant aux maraichers, agriculteurs une alternative saine et économique aux produits phytosanitaires.